Atelier Royaume-Uni/Etats-Unis, 53eme Congrès SAES

53e Congres de la SAES, Université de Dijon (17-19 mai 2013)

Appellation(s)/Naming, Labelling, Addressing

Atelier : Etudes politiques comparées, Royaume-Uni/Etats-Unis

Organisateurs : Claire Charlot (Paris-Sorbonne) et Françoise Coste
(Toulouse-le-Mirail)

Lors du prochain congres de la SAES, a Dijon, un nouvel atelier verra le jour. La SAES et l’AFEA fonctionnant séparément lors de leurs congres respectifs, il a paru intéressant aux organisateurs de cet atelier de réunir des chercheurs de ces deux entités sur un même domaine, afin d’enrichir les travaux des uns et des autres sur des aires géographiques qui restent distinctes mais qui sont pourtant souvent comparées, voire opposées. Dans le cadre du thème proposé par le Congres – « Appellation(s)/Naming, Labelling, Addressing », il est envisagé d’étudier la façon dont les organisations politiques (partis, factions, groupes de pression, cellules de
réflexion, etc.) ont choisi d’adopter tel ou tel patronyme, certaines organisations décidant par exemple de se fonder/refonder en s’appropriant des appellations préexistantes, souhaitant ainsi inscrire leur nom dans une continuité historique. Une appellation peut être une façon de résumer un état de fait (nouveau départ, rupture etc.), d’appeler a un rassemblement sur une idée ou de résumer ce qui deviendra un surnom pour marquer un moment important de la vie d’une organisation. Certaines appellations politiques et idéologiques se font écho des deux côtés de l’Atlantique (comme les Whigs, les Conservateurs ou les Libéraux), mais elles n’ont pas toujours la même signification au Royaume-Uni et aux Etats-Unis : comment et pourquoi telle
ou telle étiquette a-t-elle traversé l’océan, même après la Révolution de 1776, et pas d’autres ? Comment l’adoption de termes britanniques par les Américains a-t-elle parfois complétement transformé leur signification, quitte a compliquer a l’extrême les comparaisons entre les deux pays ?

Priorité sera donnée aux communications qui pourront trouver comparaison dans les deux pays. Nous incitons donc les spécialistes des Etats-Unis et du Royaume-Uni, s’ils le souhaitent, a s’associer pour proposer deux communications en binôme, ou a proposer des communications individuelles sur un thème de leur choix.

Merci d’envoyer une proposition de communication, de 200 a 250 mots environ,
a Françoise Coste et Claire Charlot avant le 22 novembre.